Résumé

Les sources de protéines végétales représentent une place importante dans les pays en voie de développement et compensent une alimentation dominée par les glucides telles que les céréales et autres. Les sources de protéines végétales sont moins chères et constituent des matières azotées utilisées pour l’alimentation animale. Les graines de Tournesol sont une source de matière première recherchée pour l’alimentation humaine et animale. La composition des graines de Tournesol est largement influencée par les facteurs génétiques et environnentaux. Ce travail a pour objectif la comparaison des protéines de réserve majeures de Tournesol après fractionnement e en Albumines et Globulines et analysées en SDS PAGE chez les variétés locales et sélectionnées par l’INRA de Montpelier. L'Hélianthine est une protéine majeure de réserve au niveau des graines de Tournesol. La composition en polypeptides de l’hélianthine est hétérogène due à l’hétérogénéité des familles de gènes correspondants. L’analyse électrophorètique sur gel de polyacrylamide en présence de SDS des fractions de polypeptides isolées à partir de graines de 24 génotypes de Tournesol obtenus par l’INRA de Montpelier ont révélé des polypeptides de l’hélianthinine de PM respectifs de de PM 43,8 kD; 43,5 kD; 43,3 kD; 27,2 kD; 26,4 kD et 24,6 kD. Ces polypeptides présentent des variabilités chez les génotypes sauvages, hybrides et lignées normales et à teneur élevée en acide oléique. Les génotypes caractérisés par une teneur élevée en acide oléique ont deux polypeptides de 43,8 kD, 43,3 kD, et ont le peptide de 24,6 kD et se rapprochent de l’hybride H Argophyllus x H Annuus. La population d'origine Russe Vniimk et la population Russe Armavir présentant une teneur normale en acide oléique présentent un profil électrophorètique similaire.