Résumé

Les céréales et le blé dur en particulier, revêtent une importance cruciale dans de nombreux pays dont l'Algérie aussi bien sur le plan agronomique que sur le plan socio-économique. Ainsi, pour réaliser la sécurité alimentaire durable, il faut améliorer et augmenter la production céréalière. Cependant, ces dernières années, une autre contrainte s'est manifesté qui est celle des mauvaises herbes. En effet, ces dernières se sont progressivement multipliées pour couvrir des superficies de plus en plus importantes surtout dans les zones céréalières ou l'on pratique le semis direct. Par conséquent, les céréales payent chaque année un lourd tribut du fait de leur invasion par ces plantes concurrentes tels que le brome, la folle avoine, la moutarde, le gaillet, le coquelicot... Par ailleurs, les herbicides chimiques utilisés sont très efficaces (tel que le "célèbre" Glyphosate) pour lutter contre ce fléau, malheureusement, c'est une pratique onéreuse et nuisible pour la santé humaine et l'environnement. A cet effet, comme alternative de lutte contre les mauvaises herbes, notre travail vise l’inhibition de la germination des graines d'adventices des céréales par l’utilisation d’extrait aqueux des feuilles d'eucalyptus à différentes doses (5, 10 et 20%) comparé à un témoin (herbicide 2,4D). Les résultats et les conclusions établis permettent un espoir raisonnable d'utilisation d'extraits de plantes comme herbicides dans la lutte biologique car la plante testée au cours de ce travail a montré de réelles propriétés inhibitrices de germination. En effet, L'Eucalyptus globulus s'est révélé comme un puissant inhibiteur, ce qui concorde avec sa faculté allélopathique. Ainsi, la lutte biologique utilisant les biopesticides constitue un outil facilitant l’implantation de programmes de lutte offrant un équilibre acceptable entre le besoin de protéger les cultures et le respect simultané de l'environnement et de la santé humaine.


Mots-clés : extrait aqueux, Eucalyptus, mauvaise herbe, biopesticide, lutte biologique, céréales