Résumé

Le but de ce travail est de caractériser l’effet du stress salin sur deux variétés de l'espèce Phaseolus vulgaris L. qui est une plante sensible à la salinité. Pour étudier la réponse des deux variétés utilisées en situation de stress salin, nous avons analysés certains paramètres morphologiques et biochimiques du système foliaire de la plante afin d'identifier les bio-indicateurs de stress,  certaines stratégies de tolérance et mettre en évidence des critères d’adaptation ainsi que le génotype qui pourrait être cultivé en condition de salinité sans que le rendement ne soit fortement diminué.  Pour cela, deux variétés ont étés testées à savoir "coco rose" et "djedida" qui ont étés soumises au stress salin à raison de 6g/l soit environ 100mM de NaCl additionné d’argile "bentonite" a 2 doses différentes (3.5 et 7%) par rapport au témoin 0g/l et sans bentonite jusqu'au stade fructification. Selon les résultats obtenus, les deux variétés étudiées ont des réactions différentes vis-à-vis du stress salin. En effet, La biomasse de la partie aérienne de la variété "coco rose" est plus importante que celle de la variété "djedida" surtout en présence du NaCl. D'autre part, la  stratégie préconisée par la variété de haricot utilisée "coco rose" est d’accumuler plus de sucres solubles dans les feuilles ainsi que la réduction de la surface foliaire et  une diminution du nombre de fruits.  Par  contre,  il y a une accumulation plus importante de sucres solubles et de proline dans les feuilles de la variété "djedida" ainsi que des feuilles réduites, un système racinaire moins développé et le nombre de fruit nul ce qui démontre une grande sensibilité a l'excès de sel pour cette variété.   Enfin, l'ajout de bentonite réduit l'effet nocif de la salinité chez la plante.


Mots clés : variété, Phaseolus vulgaris, salinité, bentonite, proline, sucres, adaptation.