Résumé

La recherche vise à estimer le stock de carbone total du système agroforestier dans la région tropicale soudanienne du Togo. Les mesures physiques (hauteur, diamètre et densité des arbres) des arbres dans les principaux parcs agroforestiers ont été obtenues par un échantillonnage aléatoire du quadrat (900 m2). Le stock de carbone de la biomasse totale a été calculé en utilisant l’équation allométrique adaptée aux régions tropicales sèches suggérée par Brown (1997). L’étude a révélé que le stock total de carbone mobilisé par les espèces des systèmes agroforestiers s’élève à 81,2 t ha-1, tandis que les espèces d’Adansonia digitata, Parkia biglobosa, Sterculia setigera et Vitelaria paradoxa accumulent respectivement 34,7 t ha-1, 20,1 t ha-1, 8,4 t ha-1 et 3,9 t ha-1. Le parc d’A. Digitata (mature) a présenté le stock de carbone total le plus élevé (16,9 t ha-1) alors que les faibles valeurs ont été observées dans de jeunes parcs (0,23 t ha-1). Parmi les cinq parcs de la zone d’étude, un stock de carbone élevé est accumulé dans les classes de DHP (Diamètre à Hauteur de Poitrine) allant de [0-10] à [30-40]. Le système agroforestier dans la zone d’étude pourrait contribuer à améliorer la fonctionnalité de l’ensemble de l’écosystème grâce à sa capacité substantielle de séquestration du carbone. Dans le contexte de réduction du réchauffement climatique mis en œuvre afin d’améliorer les revenus nationaux grâce à un mécanisme écosystémique écologique et propre, les systèmes agroforestiers pourraient être efficacement promus en adhérant aux exigences de la REDD + et aux mécanismes de développement propre.


Mots clés: Agroforesterie, biomasse Aero-souterraine, stock de carbone, Togo