Résumé

Les concepts migrent, le concept d’adaptation aussi. Entre biologie, discipline d’origine et adaptation aux changements climatiques, nous nous plaçons dans la deuxième notamment dans l’usage du concept ainsi que sa perception. Nous cherchons en fait à apporter de nouveaux éléments de désambiguïsation en repérant des sèmes pragmatiques et énonciatifs relevant de la situation dans laquelle vient de naître ce concept. Nous désignons par situation, un discours qui n’est autre que « l’énoncé considéré dans sa dimension interactive, son pouvoir d’action sur autrui, son inscription dans une situation d’énonciation (un sujet énonciateur, un allocutaire, un moment, un lieu déterminé) » (Maingueneau, 1991 :15), un discours issu de la dynamique régissant le discours international sur les changements climatiques pris en charge par le GIEC. Le sens établi est d’ordre situationnel, contextuel et interdiscursif.


Mots-Clés: Adaptation, changement climatique, sémantique discursive