Résumé

Récemment, la cochenille à carmin introduite, Dactylopius opuntiae, est l'insecte le plus dévastateur du cactus au Maroc. La cochenille s'est étendue à de nombreuses régions du royaume et a provoqué d'énormes pertes socio-économiques et environnementales. Pour contrôler cette menace, le potentiel prédateur de Cryptolaemus montrouzieri a été étudié en laboratoire à une température de 26±2 °C, 60±10% HR et 12:12 h L: D. Dans cette étude, les expériences ont été menées dans le cadre d’essais d’alimentation en choix (nymphes de deuxième stade, nymphes de premier stade et les œufs de D. opuntiae offerts simultanément au prédateurs). Les adultes de C. montrouzieri et les larves de quatrième stade étaient les prédateurs les plus nourris à différents stades de D. opuntiae. Les valeurs de l'indice de préférence de Manly ont montré que tous les stades prédateurs préféraient les stades plus jeunes de la cochenille (p <0.5) (commutation négative). En outre, des études sur le temps de développement ont montré que les œufs, les larves, La durée des phases prépupale, pupal et adulte était de 3.60±0.67, 4.05±0.90, 4.45±0.85, 5.48±0.91, 8.15±0.36, 1.48±0.60, 10.80±0.65 et 103.28±2.37, respectivement. Les résultats de cette étude ont montré que C. montrouzieri pouvait être exploité comme prédateur de D. opuntiae au Maroc.


Mots-clés: Dactylopius opuntiae, Cryptolaemus montrouzieri, Opuntia  ficus-indica, contrôle biologique, Maroc