Résumé

La pêche aux petits pélagiques couvre plus de 80% de la production halieutique nationale avec plus d’un million de tonnes de capture près des zones côtières. Cette intensité de pêche dans une zone aussi limitée pourrait entraîner une surpêche et une baisse de l’activité économique des senneurs côtiers. Compte tenu de la possibilité de cette menace, cet article vise à étudier les performances économiques des senneurs côtiers sur la base de leurs comptes d'exploitation. Sur un total de 557 senneurs côtiers enregistrés, 128 ont été étudiés. Ces derniers réalisent en moyenne un chiffre d’affaires de 2,97 millions MAD/an et une valeur ajoutée annuelle de 2,02 millions MAD/bateau. La taille des navires, les coûts d'exploitation, la composition des débarquements et les marchés de destination constituent les principaux facteurs influençant la performance économique des senneurs côtiers. Les indicateurs de performance économique retenus sont le retour sur investissement et la marge bénéficiaire. Ceux-ci représentent respectivement 9,2% et 9,7% pour les grands navires, et 0% et -0,1% pour les petits navires. Ces faibles niveaux constituent une entrave majeure au renouvellement régulier des unités de pêche, en raison du taux d'intérêt annuel moyen du crédit bancaire relatievement élevé (12,5%).

Mots-clés : Indicateurs, performance économique, senneurs côtiers, Maroc