Résumé

La figue, fruit charnu du figuier, consommée sous forme fraiche et surtout séchée, constitue une source importante de vitamines, minéraux, glucides, acides organiques, fibres et polyphénols. La figue et les feuilles du figuier possèdent de nombreuses propriétés pharmacologiques et sont ainsi utilisées en médecine traditionnelle pour traiter diverses affections. Ainsi, par exemple, grâce à sa richesse en fibres, la figue constitue un excellent remède contre la constipation. Pour accélérer la maturation des figues et augmenter le rendement de façon uniforme, on pratique la technique de la maturation par l’huile d’olive. Celle-ci consiste à badigeonner l'ostiole de la figue avec une petite goutte d’huile. La maturation des figues traitées est obtenue au bout de 5 à 8 jours. Le mécanisme de maturation des figues induite par l’huile d’olive n’est pas totalement élucidé. Toutefois, ce traitement des figues augmente le taux de respiration et induit la synthèse d’éthylène, raccourcissant ainsi leur durée de maturation. Cette biosynthèse d’éthylène induite par l’huile n’a été observée que dans les figues. Les caractères organoleptiques des figues maturées par l’huile sont comparables à ceux des fruits maturés naturellement. En effet, la taille et la couleur des figues sont similaires et la teneur en sucres réducteurs et en acide malique dans les figues sont aussi comparables. Néanmoins, une légère augmentation des teneurs en potassium, phosphore et en azote a été observée dans les figues maturées par l’huile. Quoi qu’il en soit, des recherches supplémentaires concernant la composition nutritionnelle des figues maturées par l’huile d’olive sont nécessaires pour rassurer le consommateur sur l’absence de nocivité des fruits ainsi traités.


Mots-clés : maturation des figues, huile d’olive, éthylène, caractères organoleptiques, composition biochimique.