Résumé

Une étude de l’impact des oiseaux granivores sur le rendement du riz pluvial (Oryza sativa) en culture pure a été conduite à l’Institut Supérieur d’Études Agronomiques (ISEA) de Bokonzi, dans la province du Sud-Ubangi, en République Démocratique du Congo. L’objectif principal de cette étude était d’évaluer les déficits des rendements de la culture pluviale du riz, causés par les oiseaux granivores dans la zone d’étude. Les résultats des analyses statistiques démontrent que le taux de déperdition dû à l’action des oiseaux est de 4,67 % dans les champs surveillés et de 28,3 % dans les champs non surveillés, soit une perte moyenne à l’hectare de 16,1 % de rendement. Ceci traduit une perte respective équivalant à 28,3 USD et 167 USD, soit en moyenne 97,8 USD/ha. Ces pertes constituent un déficit socio-économique important pour les riziculteurs.


MOTS-CLEFS: Oryza sativa, Oiseaux granivores, Surveillance, Rendement, République démocratique du Congo.