Résumé

L’insémination artificielle (IA) chez le dromadaire est un vrai défi. Quelques essais d’IA avec du sperme liquide stocké ont été publiés mais le nombre de femelles inséminées et les taux de conception restent relativement faibles. Les essais d’IA avec du sperme congelé et décongelé ont rencontré très peu de succès. Cet article passe en revue les recherches effectuées dans le domaine de la récolte et de la conservation du sperme du dromadaire en insistant particulièrement sur les différences biologiques par rapport aux autres espèces. La nature visqueuse de l’éjaculat du dromadaire et la nécessité de sa liquéfaction, l’importance de l’induction de l’ovulation et son éventuel effet sur la fertilité et la difficulté d’obtenir de façon fiable des éjaculats de bonne qualité. Nous présentons également les données les plus récentes concernant le comportement du sperme du dromadaire vis-à-vis de divers dilueurs et techniques de conservation. Les domaines où d’autres recherches sont nécessaires sont signalés tout au long du manuscrit.


Mots-clés: Insémination artificielle, fertilité, sperme, dilueurs, dromadaire.