Résumé

Les conflits autour des ressources en eau découlent principalement des désaccords sur l’accès et le contrôle de ces ressources. Ces conflits sont le résultat de la demande de plus en plus accentuée pour les ressources et leur endurance risquera de provoquer des réactions violentes et une dégradation environnementale. Pour plusieurs raisons, notre analyse a été basée sur la théorie des jeux et plus précisément le jeu du dilemme du prisonnier. Cette théorie des jeux constitue l’outil le plus approprié pour décrire réellement les comportements des acteurs car le jeu du dilemme du prisonnier s’applique parfaitement aux situations de surexploitation des ressources communes dans la mesure où il montre clairement la confrontation entre l’intérêt individuel et l’intérêt collectif. L’application de la théorie de jeux sur la base du dilemme du prisonnier a montré que les agriculteurs de l’oasis de Tagant ont pu assurer une gestion efficace des ressources hydriques toute en esquivant toutes sortes de conflits et de querelles. Ils ont réussi donc à gérer l’exploitation des ressources en eau moyennant une autorité locale appelé la Jemaa.


Mots clés: ressource en eau, conflit, théorie de jeux, agriculteurs, oasis de Tagant