Résumé

L’un des principaux défis de la filière arganier est de réussir le pari d’une approche de développement durable en protégeant l’Arganeraie. Le Parc National Souss Massa peut avoir un rôle important à cet égard, à travers la promotion de l’écotourisme visant la protection et la préservation du patrimoine Arganier. Dans ce contexte, cette étude vise à estimer le consentement à payer pour visiter le Parc, dans l’optique que leur paiement sera dédié à la protection de l’arganeraie. En appliquant la méthode d’évaluation contingente, les résultats montrent que la population enquêtée dans la province de Tiznit et en ligne sont prêts à payer pour bénéficier des services du circuit proposé. En effet, selon le modèle Logit, les résultats de cette enquête donnent une valeur moyenne de CAP allant de 37 598 Dhs comme estimation au niveau de la province de Tiznit à 76 985 Dhs comme estimation web. Par contre, selon le modèle Probit cette estimation varie entre 55 129 Dhs et 85 034 Dhs. En supposant un nombre de visites allant d’un scénario pessimiste de 100 000 visiteurs à un scénario plus optimiste de 300 000 visiteurs, les autorités publiques peuvent percevoir entre 3,8 Mdhs à 26,8 Mdhs/ an en établissant ce consentement à payer comme un droit d’entrée au parc. Sur la base de l’enquête réalisée au niveau de la province, la modélisation Tobit a permis d’évaluer les facteurs déterminants de consentement à payer. Le facteur âge a un impact négatif sur le consentement à payer, alors que les revenus, la distance du parc et la fibre écologique ont eu des effets positifs. Par contre, l’enquête web a permis d’identifier des variables significatifs différents tels que la nationalité, l’état matrimonial, le niveau d’éducation, la taille du ménage, le revenu et la connaissance du parc.


Mot clés : Arganier, Argane, Evaluation contingente, Consentement à payer, Parc national Souss Massa


 



[1] Moroccan Dirham




[2] Millions of Moroccan dirham