Résumé

La multiplication végétative de l’arganier par bouturage a été menée dans une enceinte vitrée dont l’humidité relative et la température moyenne étaient de 80 % et 25 °C respectivement. Le premier essai a concerné des boutures herbacées prélevées sur des têtes de clones sélectionnés sur la base de la productivité, de la vigueur et de la capacité de production de boutures à différents niveaux (hauteurs) de l’arbre. Trois facteurs ont été pris en compte, l’âge du pied-mère,  la position du ramet sur l’arbre et le traitement à l'acide indole-butyrique (AIB), hormone rhizogène dont les concentrations étaient de 1000 et 2000 ppm comparées à un témoin traité à l’eau distillée. Le deuxième essai avait pour objectif de contrôler les conditions globales du bouturage telles que la lumière, l’humidité relative de l’air et la température du substrat ainsi que la qualité des boutures : herbacées, semi-ligneuses et ligneuses. Le taux d’enracinement global a été amélioré entre le premier et le deuxième essai. Il est passé de 25 % dans les conditions non contrôlées à 100 % dans les conditions contrôlées chez quelques clones. Les jeunes arbres ont présenté la plus grande aptitude à l’enracinement. L’analyse de la variance a montré un effet hautement significatif du caractère tête de clone et de la position du ramet sur l’enracinement, le poids sec et la longueur moyenne des boutures. Par contre, aucun effet significatif n’a été observé pour le traitement auxinique sur ces variables. Le meilleur résultat (100% d'enracinement) a été obtenu pour les boutures apicales et médianes des rejets d'arbres jeunes en conditions contrôlées. L’âge des arbres a un effet hautement significatif sur la qualité des racines dans la mesure où les boutures issues de jeunes arbres ont montré une supériorité quant au poids sec et à la longueur des racines. L’étude comparative entre le système racinaire issu du bouturage et celui issu des semis a montré que les semis se caractérisent par une racine pivotante bien développée alors que les boutures qui développent un amas cellulaire donnent naissance à plusieurs racines orthotropes.


Mots clés : Arganier, bouturage, âge des pieds-mères, position du ramet, AIB, enracinement.