Résumé

Les apports nutritionnels des aulacodines d’élevage sont particulièrement riches en matières organiques (protéines), minérales, vitaminées et en énergies. L’objectif de cette étude est d’évaluer l’effet de l’incorporation de trois niveaux de compléments alimentaires dans l’alimentation sur quelques paramètres de reproduction des aulacodines d’élevage (Thryonomys swinderianus) dans une aulacodiculture à Grand-Lahou en Côte d’Ivoire. Le dispositif expérimental est composé d’un bloc aléatoire complet à trois traitements et à trois répétitions. Les traitements alimentaires ont été les trois niveaux: 15, 25 et 50 % de complément d’ingrédients alimentaires correspondant respectivement aux 85, 75 et 50 % de fourrages verts. Les trois rations alimentaires suivantes sont testées: 75 % de fourrage et 25 % de compléments alimentaires (ration T25); 50 % de fourrage et 50 % de compléments alimentaires (ration T50); 85 % de fourrage et 15 % de compléments alimentaires (ration T15). Quarante-cinq aulacodes reproducteurs dont trente-six aulacodines (femelles) et neuf aulacodins (mâles) sont utilisés, avec présence de fourrage et d’un point d’eau pour la nutrition et l’abreuvement des animaux et un bâtiment de reproduction sécurisé. Les résultats ont montré un effet positif en aulacodiculture de la ration T15 qui permettait d’améliorer la reproduction du cheptel. Les meilleures performances de reproduction statistiquement significatives (p<0,05) étaient enregistrées chez les aulacodines sous la ration T15. Aussi pour cette ration, l’intervalle de parturition des mises bas est de 151,6 jours et le nombre d’aulacodeaux nés est de 5,7.


Mots-clés: Ingrédients alimentaires, paramètres de reproduction, aulacodines, parturition, mise bas, taille des portées, Côte d’Ivoire