Résumé

Le modèle CropSyst a été utilisé pour explorer des scénarios d'irrigation des principales cultures fourragères au Tadla au Maroc. La calibration et la validation du modèle CropSyst ont été réalisées précédemment pour la luzerne, le maïs d'ensilage et le bersim. Des simulations de plusieurs scénarios impliquant une combinaison des moments d'irrigation et des quantités d'eau appliquées ont été réalisées sur 40 ans avec des données climatiques journalières. Pour la luzerne, les résultats indiquent que l'application de 1600 mm d’eau maximise l’efficience d’utilisation de l'eau  (1,21 kg/m3) et permet d’atteindre un rendement de 23,1 t / ha. Dans le cas du maïs, l'application de 648 mm à travers 2 irrigations en phase initiale, 2 irrigations en phase linéaire et deux en phase finale permet d'obtenir un rendement élevé en biomasse et une meilleure productivité de l'eau. Sur le bersim, les résultats de simulation confirment que l'adoption du scénario qui fournit 625 mm permet d'obtenir 14,1 t / ha de matière sèche qui représente 94 % du potentiel de rendement. Finalement, le couplage des résultats d’expérimentation de quatre ans (2008-2012) avec les simulations de scénarios par CropSyst s'est avéré très pratique pour améliorer l'irrigation des cultures fourragères au Tadla.


Mots clés: Luzerne, maïs ensilage, modèle CropSyst, scenario d’irrigation, Tadla, Maroc.