Résumé

Au Niger, les agriculteurs utilisent les semences améliorées pour intensifier leur production agricole. L’étude utilise les modèles Logit et Tobit pour modéliser les décisions d’adoption et d’intensification des semences améliorées du niébé. L’échantillon est constitué de 612 ménages agricoles choisis de manière aléatoire simple sans remise au niveau de 16 villages. Les données ont été collectées grâce à une enquête par questionnaire et focus group réalisée en 2015-2016. Les résultats montrent un taux d’adoption de 39,7 % de semences améliorées du niébé. L’adoption des semences améliorées du niébé est déterminée par l’éducation, l’accès à la vulgarisation agricole et adaptabilité, productivité des semences. L’intensité de cette adoption est déterminée par la perception du risque de production et préférence, précocité des semences. Ces déterminants d’adoption et d’intensification sont essentiels pour toute action de diffusion des semences améliorées afin de rehausser le taux d’adoption, l’intensité d’utilisation, l’impact et la durabilité chez les producteurs.


Mots clés: Modélisation, adoption, intensification et semences améliorées, niébé.