Résumé

L’oïdium du pommier, Podosphaera leucotricha (Ell. And Ev.), infecte fortement les pommiers dans la région de Fès-Meknès au Maroc. L'enquête sur les maladies a été réalisée au stade de la nouaison des pommes à la fin du printemps 2018. Les trois cultivars les plus populaires de la région ont été évalués pour étudier l'incidence et la gravité de la maladie. Il était évident que les cultivars étaient très sensibles à l'oïdium (moyenne pour le mildiou des feuilles: Starking Delicious, 17,05%; Golden Delicious, 13,47% et Gala, 11,10%). La corrélation entre l'incidence de l'oïdium et sa gravité était hautement positive (r = 0,90). Nous avons enregistré l'incidence la plus élevée de maladies à Tigrigra (21,53%) et la plus faible à Sidi El Makhfi (4,10%). Afin de garantir de bonnes pratiques phytosanitaires, nous recommandons aux pomiculteurs de faire un dépistage des maladies et de considérer le seuil d’action avant d’appliquer des fongicides.


Mots-clés: enquête sur les maladies, oïdium des pommes, région de Fès-Meknès