Résumé

Une investigation a été menée à la Safbois/Isangi pendant 1 mois sur l’analyse de la gestion du social par la société africaine de bois dans le territoire d’Isangi. La question principale, dans cette étude était de savoir, quelles sont les incidences de l’exploitation forestière dans le milieu d’étude concernée. Pour la récolte des données nous avons recouru aux techniques : documentaire, questionnaire d’enquête, interview libre et observation directe. Les résultats obtenus révèlent que: (1) L’exploitation du bois dans le territoire d’Isangi particulièrement dans trois collectivités : Balolambila, Bambelota et Kombe Litwa engendre plus des conséquences destructives de la forêt que le développement communautaire, l’exploitant menant son exploitation sans respect du Code Forestier et des normes environnementales ; (2) Les travailleurs ne sont pas placés dans de bonnes conditions de travail, une réglementation déterminant les obligations de l’exploitant vis-à-vis de la communauté riveraine peut transformer l’exploitation industrielle en un outil de développement communautaire ; (3) L’équipement de l’école et du centre de santé en fourniture et la construction du petit marché commun sont les axes prioritaires du social pour le développement auxquels l’entreprise Safbois devait contribuer dans le site et (4) En fin, les conditions hygiéniques et de logement, le salaire et les conditions du travail sont autant d’éléments que la Safbois devait mettre sur pieds pour le développement et le bien-être de ses travailleurs.


Mots clés : Gestion, social, société africaine de bois, Isangi, RD Congo.